Who We Are, What We Do, Gallery, Crowmap, Contact Us

Que signifie Justice & Compassion?

Que signifie Justice & Compassion?

Un ami à moi m’a fait ce commentaire: «En page couverture de votre site, vous  mentionnez «  Une célébration de Dieu à l’œuvre à travers la justice et la compassion. »  J’aime beaucoup ce slogan. Ce que je vous entends dire essentiellement c’est «Une démonstration de la manière dont Dieu agit … ». Donc, je pense que ce serait bien d’avoir une sorte de discussion, théologique ou autre, sur ce que veut vraiment dire « justice et compassion » aux yeux de Dieu. »

Je crois que la plupart des gens n’ont pas pris le temps de considérer théologiquement ce genre de sujet. Nous savons que nous sommes censés avoir de la compassion et rechercher la justice, mais c’est à peu près tout ce que nous savons. La question du «pourquoi c’est important pour Dieu» ne semble pas jouer un grand rôle dans les milieux chrétiens.

Le problème

Le problème est que les ministères de justice et de compassion deviennent de plus en plus en vogue partout en Amérique du Nord. Nos bonnes intentions ont involontairement des répercussions négatives. La nourriture offerte gratuitement et la distribution de vêtements provoquent un accroissement de la demande ayant pour conséquence une diminution de la dignité des pauvres tout en augmentant leur dépendance. Nous travaillons dans les quartiers du centre-ville à planter des fleurs et participer à des opérations de nettoyage mais tout en dérobant la fierté des résidents qui ont la capacité (et la responsabilité) d’embellir leur environnement.

On part en mission en destination de villages frappés par la pauvreté, le cœur plein de pitié et les valises bourrées de cadeaux – le genre de voyages qu’un dirigeant Nicaraguayen décrit comme suit: «…ces voyages n’ont d’efficacité que dans le fait qu’ils transforment mon peuple en mendiants » « Extrait du livre:  Toxic Charity ©2011.

Ces histoires se répètent sans cesse. Une église au Mexique a été peinte 6 fois par 6 groupes différents en un seul été. Des villages qui reçoivent régulièrement des visites d’équipes missionnaires organisent des rencontres de pré-planification afin de déterminer qui  « ira de l’avant » cette fois.

On vide littéralement les armoires de leurs linges sachant qu’il y aura une autre équipe qui viendra avec de « nouveaux » vêtements. Et le pire là-dedans c’est que les aidants reviennent dans leur banlieue,  leur ville ou leur pays avec le sentiment d’avoir été bénis en aidant des personnes moins fortunées.

Bibliquement

Dieu se révèle comme compatissant et juste envers les pauvres, les opprimés, les affamés, l’orphelin et la veuve. Au travers de sa Parole (la Bible) Dieu enseigne son peuple à être une communauté qui reflète sa nature, un peuple de compassion, de justice et de miséricorde.

Ainsi, les actes de compassion et de générosité sont des disciplines spirituelles importantes que nous devons cultiver dans notre vie;  s’occuper des pauvres et des opprimés; vivre généreusement en tendant vers les besoins des autres. Lorsque nous le faisons, nous poursuivons directement le ministère de Jésus et ainsi, nous reflétons une image fidèle de Dieu pour le monde.

Le ministère de Justice veille à ce que toutes les personnes soient considérées et traitées avec dignité et équité parce que tous sont aimés par Dieu et faits à son image. Le  péché originel de l’homme a déformé sa vision du monde suscitant ainsi les préjugés qui dévalorisent les autres.

En conséquence, les gens souffrent d’injustice. Jésus est venu pour racheter notre relation avec Dieu, celle avec les autres et avec sa création. Nous sommes appelés à être des ministres de ce message de réconciliation et de servir les gens, les libérant de leurs servitudes spirituelles, physiques, sociales et économiques.

 Comment allons-nous de l’avant?

La question est donc:  Comment devenir ministres de la réconciliation et comment libérer les gens de leurs jougs? Comment le faire sans blesser? Comment assurer la pérennité d’un tel ministère et des ressources? Je vous invite à commenter…

J’aimerais conclure avec Le Serment du Service Compatissant de Robert Lupton

1.   Ne jamais faire pour les pauvres ce qu’ils ont (ou pourraient avoir) la capacité de le faire pour eux-mêmes.

2.   Limiter les dons à sens unique à des situations d’urgences.

3.   S’efforcer de responsabiliser les personnes vulnérables et vivant dans la pauvreté grâce à l’emploi, les prêts et les investissements, en utilisant les subventions avec parcimonie (bon sens) pour renforcer les réalisations.

4.   Subordonner nos propres intérêts aux besoins des personnes desservies.

5.   Écoutez attentivement ceux que vous cherchez à aider, surtout à ce que l’on ne dit pas – ces sentiments inexprimés contiennent les clefs essentielles pour un service efficace.

6.   Par-dessus tout, ne pas nuire.

This post is also available in: Anglais, Espagnol

a ministry of the Christian & Missionary Alliance of Canada celebrating God working through Justice and Compassion